La protéine, “Attention, DANGER !!”

On ne peut pas parler de musculation sans évoquer la consommation de protéines par les athlètes (culturistes ou powerlifters). Cette-dernière subsiste de nombreux clichés qui entraînent de nombreuses remarques dérisoires à l’attention des consommateurs de protéine.

Avant de parler sur la protéine, il serait judicieux d’évoquer ce qu’est la protéine. Elle est une macromolécule essentielle pour notre corps à savoir muscles, hormones, anticorps. Présente dans de nombreux aliments comme dans l’œuf, les viandes, le poisson, certains légumes et autres aliments issus des végétaux ou animaux, elle est fortement requise par les athlètes pour fabriquer du muscle.

La consommation de protéine

Vient alors la question: faut-il consommer de la protéine en poudre? La mode “Tibo InShape” a lancé un mouvement visant à manger le plus de protéines possible et inciter la consommation de “petit shaker de Whey” pour gagner soit-disant de la masse musculaire. Mais d’une part, la protéine ne vous fera jamais “gonfler” musculairement-parlant et d’autre part, sa consommation est loin d’être nécessaire: vous pouvez très bien manger facilement assez de protéines alimentaires sans avoir recours à la protéine en poudre.

Beaucoup d’athlètes boivent 2 shakers de whey par jour ou plus. Notez que la whey est essentiellement utilisée en cas de dépannage ou en guise de pré-entraînement. Cependant, la prise de whey ne représente en aucun cas un produit dopant. La protéine en poudre est issue du lait (appelée petit-lait) donc comme les yaourts que tu manges ou le lait que tu bois mais filtré pour donner un concentré déshydraté à consommer.

La protéine: un danger pour la santé?

Les protéines en poudre ne représentent pas non plus d’effets néfastes sur des reins en bonne santé et ne demandent pas une sur-consommation d’eau contrairement à ce que l’on peut croire, à condition de ne pas dépasser un apport normal (bien qu’il soit déjà très élevé pour une personne pratiquant la musculation).

Il est inutile de penser que les consommateurs de protéine, sous quelque forme qu’elle soit (animale, végétale, en poudre) sont dopés ou ne sont pas “naturels”. Voici un exemple:

Les deux personnes pratiquent la musculation, consomment des protéines (d’aliments comme en poudre) et pourtant chacun possède un physique très différent. Les stéroïdes vont permettre aux athlètes de dépasser la limite naturelle physique de leur corps pour prétendre à des compétitions de haut niveau. Il n’est pas question ici de débattre sur le pour ou contre de la prise de stéroïdes anabolisant, chacun est maître de son corps et de ses décisions pour atteindre des objectifs précis.

Quand certains cherchent de la forces, d’autres tentent d’avoir un pourcentage de masse grasse le plus faible possible et d’autres veulent simplement sculpter leurs corps jusqu’à sa limite naturelle.

Mais le plus important reste la consommation de nourriture solide. Aucun complément alimentaire n’est vraiment nécessaire (à part les Omega-3) et ne pourra, pour le moment, égaler une alimentation saine exemptée de ces-derniers.

Retiens bien une chose cependant: la consommation de protéine, bien que je privilégie sa consommation par aliment solide, n’est pas dangereuse pour la santé ni pour des reins en forme si tu en consommes comme il le faut !